mardi 15 novembre 2016

Pour mieux comprendre votre chat-Il existe une hiérarchie entre les chats...


Il existe une hiérarchie entre les chats... 

De vos trois petits félins, le plus costaud paraît être le dominant du groupe. Les deux autres s’effacent lorsqu’il veut monter sur vos genoux. Mais pourquoi les laisse-t-il manger avant lui ? 

Les relations sociales sont fluctuantes.
En étudiant l’organisation sociale de colonies de chats errants, les scientifiques ont eu du mal à mettre en évidence une hiérarchie de dominance, telle qu’il en existe dans les meutes de loups ou les communautés de singes. Certes, des conflits peuvent naître au sein d’une colonie avec un vainqueur et un vaincu, mais le lendemain, le premier peut très bien laisser la place au second dans d’autres circonstances.


Si vous possédez plusieurs chats, des conflits pouvant aller jusqu’à la bagarre peuvent éclater entre eux de temps à autre. Il ne s’agit pas d’un dominé qui tente de prendre la place du dominant, ou bien du leader de groupe qui veut asseoir son autorité. Les relations sont bien plus subtiles.


Chaque animal a un espace vital autour de lui où il accepte plus ou moins, selon son humeur et d’autres facteurs, la présence d’un congénère. Quand ce dernier y pénètre, le premier peut le menacer, puis l’agresser s’il ne peut fuir… ce qui est souvent le cas dans un lieu clos comme un appartement ! N’intervenez surtout pas, laissez les portes ouvertes et attendez que les chats se calment et se mettent d’accord.


Le chat est d’bord un animal territorial qui structure son territoire en aires : de repos, d’alimentation, de chasse, d’élimination, de relations sociales… Chacune peut être partagée par plus d’un chat, sans qu’elle soit régie par des règles de dominance linéaire. Il s’agit plutôt d’un ordre de préséance où le premier arrivé a raison. L’organisation de chaque aire est changeante dans le temps et floue. Ainsi un individu peut être « dominant » dans une aire (les genoux de sa maîtresse) et éviter les congénères dans une autre la (cuisine).


Par ailleurs, certains chats sont plus sociaux que d’autres et entretiennent des relations qu’ils préfèrent pacifiques avec les autres félins du territoire. D’autres, plus individualistes, supportent moins la compagnie et ont tendance à fuir ou à agresser leurs congénères. A chacun son tempérament !
 


Un petit conseil
 L’usage de phéromones félines en diffuseur est intéressant si vous sentez que vos chats ont du mal à s’entendre. Elles sont anxiolytiques et apaisent un peu les tensions. Pour prévenir les conflits en appartement, faites stériliser tous les chats et reconsidérez leur territoire en 3 dimensions en aménageant des endroits de repli en hauteur.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire