samedi 28 avril 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

jeudi 26 avril 2018

Recettes Fruits-Tajine de mangue



Tajine de mangue

Préparation : 20 mn
Cuisson : 15 mn
Pour 4 personnes
1 mangue juste mûre
½ mangue bien mûre
1 ananas victoria
2 tiges de citronnelle
25 g d’abricots secs
25 g de raisins secs
8 cl de nectar d’abricot
8 cl de nectar de pêche
15 cl de jus de fruit de la passion
1 bâton de cannelle
1 gousse de vanille
2 étoiles de badiane
10 cl d’eau de fleur d’oranger
50 g de sucre
20 g de beurre
1. Mixez la demi-mangue, mélangez-la aux nectars et jus dans une casserole, ajoutez la gousse de vanille fendue, la cannelle et la badiane. Portez à ébullition, retirez du feu et laissez infuser à couvert.
2. Mettez à tremper les abricots et les raisins dans un bol avec l’eau de fleur d’oranger. Pelez l’ananas, coupez-le en quatre. Epluchez la mangue, coupez la pulpe en lamelles épaisses autour du noyau. Coupez les tiges de citronnelle en 2 dans la longueur. Piquez les quarts d’ananas avec les tiges de citronnelle.
3. Dans une sauteuse, faites fondre le sucre et le beurre. Faires-y caraméliser l’ananas et la mangue sur feu moyen. Une fois les fruits bien dorés, versez les nectars de fruits infusés et laissez cuire environ 10 minutes sur feu doux.
4. Au dernier moment, ajoutez les fruits secs avec l’eau de fleur d’oranger. Servez chaud ou tiède dans un plat à tajine.


Recettes Fruits-Charlotte aux poires


Charlotte aux poires

Préparation : 60 mn
Cuisson : 30 mn
Pour 6 personnes
8 feuilles de gélatine
50 cl de lait
150 g de sucre semoule
1 gousse de vanille
8 jaunes d’œufs
50 cl de crème fraîche
175 g de sucre glace
1 kg de poires
250 g de sucre semoule
25 biscuits à la cuiller
500 g de framboise
1 citron
1 petit verre de liqueur de poire
1. Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Essorez-les et réservez-les.
2. Préparez une crème anglaise : faites bouillir le lait avec la vanille, mettez les jaunes d’œufs dans une terrine et travaillez-les avec les 150 g de sucre, puis versez le lait et faites cuire sur feu modéré sans laisser bouillir. Hors du feu, ajoutez la gélatine à la crème anglaise.
3. Lorsque la préparation est complètement refroidie, incorporez-lui 1 petit verre de liqueur de poire.
4. Par ailleurs, fouettez la crème fraîche en chantilly avec 50 g de sucre glace. Ajoutez-la également à la crème.
5. Pelez les poires et faites-les pocher dans un sirop préparé avec 25 cl d’eau et les 250 g de sucre. Égouttez-les quand elles sont bien tendres et coupez-les en tranches d’épaisseur moyenne.
6. Tapissez toute la surface d’un moule à charlotte avec les biscuits à la cuiller.
7. Remplissez le moule de couches alternées de crème et de tranches de poires pochées. Recouvrez de biscuits. Mettez au réfrigérateur pendant 4 heures.

Conseil
Pour servir, préparez un coulis de framboises : passez les fruits au mixer en leur ajoutant le jus du citron et 125 g de sucre glace. Sortez la charlotte du réfrigérateur et démoulez-la sur un plat rond. Nappez le dessus de coulis de framboises et versez le reste tout autour. Vous pouvez aussi utiliser pour le coulis des fraises ou des mangues. Les biscuits à la cuiller doivent être bien bombés. Inutile de les imbiber avant d’en tapisser le moule. Taillez-les en biseau pour bien les imbriquer sur le dessus. Vous pouvez garder quelques framboises entières pour décorer le sommet de la charlotte.


Recettes Fruits-Fraises poêlées


Fraises poêlées

Préparation : 20 mn
Cuisson : 20 mn
Pour 4 personnes
450 g de fraises gariguette
1 orange non traitée
1 citron vert non traitée
40 g de beurre
150 g de sucre en poudre
Poivre du moulin
1. Lavez l’orange et le citron. Séchez-les. Prélevez les zestes, détaillez-les en fines lanières. Blanchissez-les 1 minute à l’eau bouillante. Passez-les sous l’eau froide et égouttez-les.
2. Versez 100 g de sucre dans une casserole avec 15 cl d’eau. Portez à ébullition et laissez frémir 3 à 4 minutes sur feu moyen. Ajoutez les zestes, laissez-les confire 10 minutes. Égouttez-les.
3. Rincez les fraises, équeutez-les.
4. Chauffez le beurre dans une poêle à revêtement antiadhésif. Dès qu’il est chaud, ajoutez les fraises et mélangez pour bien les enrober de beurre. Saupoudrez-les de sucre et laissez-les caraméliser sur feu vif. Versez-les dans un plat de service et donnez un tour de moulin à poivre.
5. Déglacez la poêle avec le jus de l’orange. Donnez un bouillon, ajoutez les zestes et versez sur les fraises.
6. Servez avec des sablés et une glace à la vanille.

mercredi 25 avril 2018

Recettes Pays Basque-Gâteau basque aux cerises noires

Gâteau basque aux cerises noires

Préparation : 30 mn
Repos :
1 h

Cuisson :
45 mn
Pour 8 personnes 

280 g de farine ordinaire
200 g de sucre en poudre
1 œuf entier
2 jaunes d’œufs
200 g de beurre
1 cuillerée à café de zeste de citron râpé
1 pot de confiture de cerises noires entières
1 pincée de sel 

1. Tamisez la farine et versez-la dans une grande terrine. Faites un puits au milieu et ajoutez 1 pincée de sel, le sucre, l’œuf entier ainsi qu’un jaune. Amalgamez les ingrédients en partant du centre, puis pétrissez à la main en incorporant le beurre par petites fractions (un peu comme pour une pâte sablée). Ajoutez également le zeste de citron.
2. Ramassez cette pâte en boule, emballez-la dans une feuille de film alimentaire et mettez-la dans le bas du réfrigérateur pendant 1 heure pour la laisser reposer en la raffermissant. Séparez ensuite la pâte en deux portions, l’une étant un peu plus grosse que l’autre.
3. Beurrez un moule à manqué et étalez la plus grosse portion de pâte dans ce moule, sans l’abaisser au rouleau au préalable (ce qui donne au gâteau une consistance plus rustique), en la faisant remonter largement sur les côtés. Veillez surtout à ce que la pâte ait pratiquement partout la même épaisseur.
4.
Versez la confiture au milieu puis étalez-la rapidement en formant une couche épaisse et régulière (les ¾ du pot doivent suffire, en principe). Étalez le reste de la pâte au rouleau sur 5 mn environ pour former le couvercle. Mettez-le en place puis soudez soigneusement tout le pourtour en mouillant légèrement les bords avec un peu d’eau.
Percez le couvercle avec la pointe d’un couteau pour que la vapeur puisse s’échapper, puis badigeonnez le dessus avec le jaune d’œuf restant. Rayez le couvercle en croisillons avec les dents d’une fourchette. Faites cuire le gâteau dans le four à 190 °C (th. 6-7) pendant 45 minutes environ. Laissez refroidir complètement avant de démouler et servez froid.


C’est, ce gâteau basque, qui est souvent considéré comme le plus authentique car il est fourré de confiture de cerises noires d’Ixassou, une petite localité des Pyrénées-Atlantiques qui, chaque année, consacre une fête à ce fruit local.
Vous pouvez aussi utiliser des cerises fraîches poudrées de sucre.




lundi 23 avril 2018

samedi 21 avril 2018

Recettes Epices-Confiture de pêches au poivre de Sechuan



Confiture de pêches au poivre de Sechuan

Préparation :
25 mn la veille
Cuisson :
25 mn
Conservation :
3 mois

Pour 4 pots de 250 g
550 g de pêches jaunes
550 g de pêches blanches
850 g de sucre cristallisé
1 citron
½ cuillerée à café de poivre de Sechuan

1.
La veille, ébouillantez les pêches 45 secondes, retirez-les avec une écumoire et plongez-les à mesure dans de l’eau bien froide. Pelez-les aussitôt. Dénoyautez-les et coupez-les en lamelles d’environ 5 mm d’épaisseur.
2.
Mettez les fruits dans une bassine à confiture (ou une casserole à fond épais). Râpez le zeste du citron au-dessus des fruits, ajoutez le jus de l’agrume, et le sucre cristallisé. Chauffez jusqu’au léger frémissement, ajoutez le poivre de Sechuan. Versez dans une terrine. Gardez une nuit au frais.
3.
Le lendemain : plongez les pots et leur couvercle dans une bassine d’eau bouillante quelques secondes pour les stériliser. Egouttez-les sur un linge.
4. Prélevez les tranches de pêches avec une écumoire, laissez le jus dans la bassine. Faites-le cuire (environ 15 à 20 minutes), jusqu’à ce qu’il se concentre à 105 °C au thermomètre à sucre.
5.
Plongez les pêches dans le sirop. Portez à ébullition sur feu vif (attention aux projections). Enlevez l’écume des fruits qui monte à la surface. Laissez bouillonner 5 à 6 minutes. Mettez en pots, visser aussitôt.


Si vous n’avez pas de thermomètre à sucre, versez un peu de jus sur une assiette bien froide : il doit figer dans les secondes qui suivent. Sinon, prolongez la cuisson.
Cette confiture se conserve trois mois à l’abri de la lumière.


Avis sur les épices :Pêches et poires, ce n’est pas comme on pourrait le croire l’union de la finesse et du brut. Bien au contraire, la chair suave du fruit se marie parfaitement à l’arôme citronné du poivre de Sechuan. Il est tout en fleur lorsqu’il cuit avec le sirop miellé des pêches.



Recettes Marocaines-Salade d’artichauts à l’orange


Salade d’artichauts à l’orange

Préparation : 15 mn
Cuisson : 1 heure
Pour 4 personnes
6 fonds d’artichaut surgelés
3 oranges
1 citron
1 gousse d’ail
3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre
1. Dans une casserole, portez une grande quantité d’eau à ébullition, plongez-y les fonds d’artichaut et laissez cuire 10 minutes.
2. Pendant ce temps, pelez 2 oranges à vif, coupez-les en rondelles épaisses, ôtez les pépins, et recoupez les rondelles en quatre. Pressez le citron ainsi que la dernière orange au-dessus d’un bol pour en recueillir le jus. Pelez la gousse d’ail et hachez-la.
3. Dans une sauteuse, portez à ébullition 10 cl d’eau avec le jus de l’orange et du citron. Ajoutez 1 cuillerée à soupe d’huile, l’ail haché et les morceaux d’orange, salez et poivrez.
4. Égouttez bien les fonds d’artichaut, coupez-les en quatre, ajoutez-les également dans la sauteuse. Couvrez et laissez cuire 50 minutes à feu doux.
5. Laissez refroidir totalement, puis arrosez avec le reste de l’huile. Servez cette salade bien froide.

mercredi 18 avril 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

mardi 17 avril 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

lundi 16 avril 2018

Recettes Périgord-Omelette aux truffes


Omelette aux truffes

Préparation : 10 mn
Repos : 1 h
Cuisson : 8 mn
Pour 2 personnes
4 œufs
1 truffe entière en conserve au naturel
1 cuillerée à soupe de crème fraîche
1 cuillerée à soupe de graisse d’oie
Sel et poivre du moulin
1. Égouttez les truffes et pelez-les. Émincez-les. Conservez les pelures pour parfumer une sauce. Mettez également de côté le liquide que contient la boîte de conserve.
2. Cassez les œufs et mettez 1 blanc de côté. Versez dans une jatte les 4 jaunes et les 3 autres blancs, ajoutez les truffes émincées, sauf 4 belles lames pour décorer l’omelette. Ajoutez 1 cuillerée à dessert du liquide de conservation. Battez légèrement, couvrez la jatte et laissez reposer à température ambiante pendant 1 heure.
3. Fouettez en neige le blanc d’œuf restant. Incorporez-le aux œufs qui macèrent avec les truffes, ainsi que la crème. Battez en omelette, salez et poivrez.
4. Faites chauffer la graisse dans une poêle. Quand elle est sur le point de fumer, versez-y la préparation. Faites cuire l’omelette sur feu vif en la gardant un peu baveuse.
5. Servez l’omelette pliée sur un plat chaud. Posez les 4 lamelles de truffe dessus et servez aussitôt.

La meilleure saison pour les truffes fraîches est le mois de janvier. Pour les conserves, choisissez-les entières, stérilisées au naturel, « de première ébullition ».

Si vous utilisez une truffe fraîche, brossez-la et pelez-la. Faites-la macérer pendant 1 heure dans un peu de cognac. Ajoutez ensuite un petit verre d’eau et portez à ébullition, puis laissez refroidir. Utilisez le jus dans une sauce.


Recettes Périgord-Tourin à l’oignon


Tourin à l’oignon

Préparation : 5 mn
Cuisson : 20 mn
Pour 4 personnes
1 oignon jaune
2 cuillerées à soupe de « gras »
2 cuillerées à soupe de farine
Tranches fines de pain dur
Sel et poivre du moulin
1. Epluchez l’oignon, émincez-le.
2. Versez les deux cuillerées de gras dans une poêle mise à chauffer sur un feu. Faites saisir les lamelles d’oignon dans le gras, remuez. L’oignon va fricasser, fondre et prendre une belle couleur dorée.
3. Dans un bol, mouillez la farine avec 5 cl d’eau pour la diluer.
4. Lorsque vous jugez l’instant propice, c’est-à-dire quand l’émincé d’oignon a pris une belle couleur brune et qu’il est devenu transparent, remuez et versez le mélange à la farine mouillée dans la poêle pour bloquer la couleur.
5. Sans ne rien perdre, versez le contenu de la poêle dans le faitout posé sur un feu vif et contenant de l’eau bouillante. Salez, poivrez un peu plus que d’habitude comme pour des « novis ». Remuez.
6. Faites cuire 10 minutes à petits bouillons.
7. « Trempez la soupe » en versant le bouillon sur le pain taillé qui est déposé dans une soupière avec un couvercle pour conserver de la chaleur.

« Porter un tourin » est en Périgord la tradition du soir des noces des « novis », les jeunes mariés, mais aussi une tradition humoristique des nuits d’hiver. Pour créer l’événement, une personne prépare un tourin, trouve un couple à honorer, rassemble des amis, choisit un complice pour débouler par surprise dans la chambre des endormis. En tout honneur, le couple désigné comme « les mariés d’un soir » avalent la soupe dans une assiette à calotte, se lèvent, ouvrent des conserves et c’est alors la fête de la convivialité.


Recettes Périgord-Cocotte de truffe noire


Cocotte de truffe noire
Préparation : 20 mn
Cuisson : 30 mn
Pour 4 personnes
150 à 200 g de truffes fraîches brossées
250 g de pâte feuilletée
50 g de beurre
30 cl de champagne brut
35 cl de crème fraîche épaisse
25 cl de bouillon de volaille
1 carotte (environ 120 g)
1 morceau de céleri rave (environ 40 g)
2 échalotes
Poivre Muntok
Fleur de sel
Mélange des îles
1. Versez le champagne et le bouillon dans une casserole. Faites réduire de moitié. Ajoutez la crème, une pincée de fleur de sel et trois tours de moulin de poivre Muntok. Laissez réduite jusqu’à ce que la sauce soit légèrement nappante. Il en reste 40 cl environ.
2. Pendant ce temps, pelez puis taillez carotte et céleri en dès. Épluchez et hachez les échalotes. Faites-les fondre dans le beurre. Ajoutez la carotte et le céleri. Ne les cuisez pas plus de 2 minutes pour qu’ils restent croquants.
3. Faites mousser la crème de champagne en donnant un coup de mixeur plongeant (ou émulsionnez au fouet électrique). Ajoutez les légumes. Laissez frémir 2 minutes. Répartissez la sauce dans 4 mini-cocottes (ou des ramequins), garnissez avec les truffes. Laissez refroidir.
4. Recouvrez les cocottes (ou les ramequins) d’un couvercle de pâte feuilletée en pinçant les pourtours afin de faciliter son adhésion. Gardez 20 minutes au frais Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Glissez-y les cocottes. Faites cuire 20 minutes.
5. Servez aussitôt. Mettez le moulin à poivre et la fleur de sel à disposition des convives.

Ce plat de fête est facile à réaliser. On peut également coucher dans un ramequin quelques lamelles de truffe sur un lit de pommes de terre rattes cuites et émincées, et procéder comme ci-dessus. Cette entrée peut se préparer 3 heures à l’avance, voire la veille, elle n’en sera que meilleure.

Avis sur les épices :
Ici, c’est la rencontre au sommet de deux parfums sensuels et puissants : l’arôme charnel de la truffe (tuber melanosporum) et l’effluve animal du poivre Muntok. La crème de champagne et le céleri font pétiller l’ensemble.

Recettes: Périgord-Merveilles

Merveilles

Préparation : 20 mn
Repos :
1 h
Cuisson :
15 mn
Pour 4 personnes

10 g de levure de boulanger

10 cl de lait

150 g de beurre

500 g de farine

200 g de sucre en poudre

4 œufs entiers

2 pincées de sel

Cognac
Huile de friture

Sucre glace 

1. Mettez la levure dans un bol et émiettez-la. Faites tiédir le lait et versez-le dessus. Mélangez. Faites ramollir le beurre.
2.
Versez la farine dans une terrine et ajoutez le sucre ainsi que 2 pincées de sel. Mélangez et faites une fontaine. Incorporez les œufs entiers, un par un, puis le beurre ramolli. Ajoutez enfin 1 petit verre de cognac ou de rhum pour parfumer le lait et mélangez avec la levure.

3.
Mélangez intimement et pétrissez la pâte 2 ou 3 minutes. Ramassez-la en boule et couvrez la terrine d’un torchon. Laissez reposer pendant 1 heure dans un endroit tiède.
 

4. Abaissez la pâte sur 3 mn d’épaisseur. Découpez-y des bandelettes et des carrés. Avec les bandelettes, faites des nœuds lâches. Dans les carrés, faites trois incisions parallèles sans aller jusqu‘aux bords.
5.
Faites chauffer le bain d’huile dans une grande bassine à friture. Plongez-y les merveilles sans en mettre trop à la fois. Comptez, environ, 4 minutes de cuisson par fournée. Retournez les merveilles dès qu’elles montent à la surface et laissez-les dorer.
6. Égouttez-les et poudrez-les aussitôt de sucre glace.


Ces beignets de pâte ajourés, se servent tièdes ou froids, poudrés de sucre glace. Vous pouvez les conserver facilement une quinzaine de jours dans une boîte métallique hermétique.


Ce dessert est traditionnel pour le carnaval. On peut parfumer également la pâte avec de l’essence d’anis. Comme de nombreux autres beignets de pâte que l’on confectionne dans toutes les régions de France, les merveilles marquent dans le calendrier, le retour aux desserts « riches » de l’époque du carnaval et de mardi gras. On les servait aussi dans un panier tapissé de torchon pour les veillées.




Recettes Périgord-Crème Mascarpone et truffe


Crème Mascarpone et truffe

Préparation : 5 mn
Cuisson : 10 mn
Pour 4 personnes
50 cl de lait parfumé avec les brisures de truffe
1 g de brisure de truffe
25 cl de lait froid
50 g de mascarpone
1 cl de jus de truffe
3 cuillerées à soupe de sucre en poudre
1 cuillerée à café de maïzena
1 cuillerée à soupe de farine
1. Dans le lait froid, mélangez le mascarpone, la maïzena, la farine, le sucre en poudre et le jus de truffe. Faites cuire 10 minutes à 60-70 °C, surveillez, remuez la préparation pour éviter des grumeaux.
2. Laissez refroidir votre préparation à 50-60 °C, puis incorporez les 50 cl de lait parfumé avec les brisures de truffe. Liez la crème en remuant. Attention, à haute température la truffe perd de son parfum.
3. Versez la crème dans des ramequins pour la présentation, réservez au froid environ 1 heure avant de les servir.

Il est conseillé de réaliser cette recette avec 1 g de truffe râpée le jour même où vous proposez l’omelette truffée.


Recettes Légumes-Fricassée d’asperges à l’oseille

Fricassée d’asperges à l’oseille

Préparation : 20 mn
Cuisson : 20 mn
Pour 4 personnes
8 grosses asperges
250 g de petits pois frais
1 petit chou-fleur
1 bouquet d’oseille
50 g de beurre salé
20 g de beurre
Fleur de sel
Poivre du moulin
1. Écossez les petits pois. Coupez l’extrémité dure des asperges. Rincez-les, puis faites-les cuire dans l’eau frémissante salée 10 minutes. Elles doivent rester croquantes. Égouttez-les sur un linge.
2. Rincez les feuilles d’oseille, équeutez-les, coupez-les en deux dans la longueur. Nettoyez le chou-fleur, détaillez-le en bouquets, puis réalisez des chips à l’aide d’une mandoline.
3. Enroulez chaque asperge dans plusieurs demi-feuilles d’oseille en les faisant se chevaucher.
4. Chauffez 50 g de beurre salé dans une sauteuse. Faites revenir les asperges 4 minutes en les retournant régulièrement. Les feuilles doivent prendre une coloration brune. Ajoutez les chips de chou-fleur, enrobez-le beurre chaud pendant 1 minute.
5. Faites cuire les petits pois dans 20 g de beurre et 4 cuillerées à soupe d’eau, 3 à 4 minutes à couvert. Ils doivent rester croquants.
6. Répartissez les légumes chauds sur des assiettes de service. Salez et poivrez. Servez sur le champ.


Dessins de presse


Dessins de presse

Dessins de presse


Dessins de presse

Dessins de presse


Dessins de presse

Dessins de presse


Dessins de presse

dimanche 15 avril 2018

Recettes Pâtisseries orientales-Roses des sables

Roses des sables

Préparation : 50 mn
Repos : 3 heures
Cuisson : 3 mn par gâteau
Pour 10 gâteaux
200 g de farine tamisée
1 pincée de sel
1 cuillerée à café de sucre en poudre
2 œufs entiers
1 blanc d’œuf
2 cuillerées à soupe d’huile de goût neutre
Huile pour bain de friture
Pour le sirop :
40 cl d’eau
600 g de sucre en poudre
2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger
1. Préparez le sirop : dans une casserole, mélangez l’eau, le sucre et l’eau de fleur d’oranger. Faites bouillir pendant 10 à 15 minutes à feu moyen jusqu’à ce que le liquide se concentre. Réservez au chaud.
2. Préparez la pâte : dans un saladier, mélangez la farine, la pincée de sel et le sucre. Faites un puits au centre et cassez-y les œufs. Ajoutez l’huile, mélangez, puis pétrissez la pâte pendant 10 minutes environ en ajoutant un peu d’eau au besoin.
3. Étalez finement la pâte sur un plan de travail fariné ; elle doit être presque transparente. Découpez-la au couteau en de longues bandes de 5 cm de large environ. Enroulez une bande autour d’une fourchette sans trop serrer et collez son extrémité avec du blanc d’œuf. Faites de même pour les autres bandes de pâte.
4. Faites frire les roses des sables dans l’huile chaude pendant 2 à 3 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
5. Égouttez-les et plongez-les dans le sirop. Laissez-les ensuite s’égoutter et refroidir sur une grille.

Pour ces roses des sables, utilisez des colorants alimentaires pour varier la couleur des gâteaux et obtenir ainsi un joli bouquet !

Dessins de presse


Dessins de presse

vendredi 13 avril 2018

jeudi 12 avril 2018

Infos santé-Brûlures d’estomac et RGO


Brûlures d’estomac et RGO

  • Quels sont les symptômes des brûlures d'estomac ?
Les brûlures et les régurgitations se manifestent par une sensation douloureuse dans la région de l’estomac, après un repas. Ces douleurs irradient parfois derrière le sternum, voire jusque dans la gorge. Les aigreurs sont souvent accompagnées de renvois acides ou d’accès de toux, en particulier la nuit. Parfois, les douleurs sont plus fortes lorsque l’on se baisse, que l’on se penche en avant, que l’on se couche, ou lors d’un effort physique.

  • Quelles sont les complications éventuelles des aigreurs d'estomac ?
Lorsque les sucs gastriques refluent régulièrement dans l’œsophage, on parle de reflux gastro-œsophagien ou RGO. Dans ce cas, les sucs gastriques risquent de provoquer une inflammation, appelée « œsophagite de reflux », qui rend difficile et douloureuse la déglutition. Cette inflammation peut parfois rétrécir l’œsophage. À la longue, un ulcère de sa paroi peut apparaître.

  • Quelles sont les causes des brûlures d'estomac ?
Il existe plusieurs causes de brûlures d’estomac, parmi lesquelles :
Une perte d’efficacité des attaches du diaphragme qui enserrent le bas de l’œsophage, entraînant une remontée d’une partie de l’estomac dans la cage thoracique (hernie diaphragmatique ou hernie hiatale) ;
Une surproduction de sucs acides de l’estomac ;
Une augmentation de la pression exercée sur l’estomac (excès de poids, grossesse, etc.) ;
Des repas irréguliers, trop gras ou trop copieux ;
Certains aliments (épices, aliments acides, boissons alcoolisées, café, etc.) ;
Certains médicaments, en particulier ceux destinés à lutter contre les inflammations ;
L’usage du tabac ;
Le stress.



  • Comment prévenir les brûlures d'estomac ?
Quelques mesures simples vous permettront de diminuer la fréquence des brûlures d’estomac.
Certains aliments ont tendance à favoriser ces troubles : les agrumes, la choucroute, les tomates, les plats épicés, les aliments conservés dans le vinaigre, le miel et les confitures, le chocolat, le café et les colas, le thé, la bière, les boissons alcoolisées, etc. À chacun d’identifier les aliments qui lui portent préjudice.
Mangez lentement.
Essayez de prendre plusieurs repas légers et évitez de trop manger le soir.
Évitez de trop boire pendant les repas.
Après un repas, mieux vaut laisser s’écouler deux à trois heures avant de se coucher.
Remontez la tête de votre lit de 10 à 15 cm (sauf si vous avez des problèmes d’insuffisance veineuse) au moyen de cales placées sous ses pieds.
Arrêtez de fumer.
Les ceintures ou les pantalons serrés compriment le bas du ventre et favorisent le reflux.
Essayez diverses méthodes de relaxation pour relâcher votre tension nerveuse.
Si vous souffrez d’excès de poids, la perte de quelques kilos peut suffire à soulager les brûlures.
Si vous prenez un médicament contre les inflammations ou la douleur, assurez-vous de le prendre au milieu du repas.

  • Comment soulager les brûlures d'estomac ?
Lorsque les mesures d’hygiène de vie sont insuffisantes, votre médecin ou votre pharmacien peut vous conseiller plusieurs types de médicaments. Leur mode d’action diffère selon les catégories.
Les antiacides d’action locale permettent de diminuer ou de neutraliser l’acidité du suc gastrique. Ils sont parfois associés aux alginates, des substances formant un gel visqueux qui surnage dans l’estomac. Leur effet est rapide, mais parfois de courte durée. Ils doivent être pris dans les situations pouvant favoriser les brûlures d’estomac (repas copieux, etc.).
Les pansements digestifs protègent l’œsophage des remontées acides en le tapissant d’un film protecteur. Ils sont souvent associés aux antiacides d’action locale.
Les antihistaminiques de type H2 diminuent la sécrétion de suc gastrique, en bloquant l’action de l’histamine. Ils sont utilisés à faible dose dans le traitement des symptômes du reflux gastro-œsophagien, sur prescription d’un médecin. Il existe depuis quelques années des médicaments de ce type vendus sans ordonnance. Ils peuvent être associés aux antiacides qui ont un mode d’action différent.
Lorsque les symptômes sont fréquents (plus d’une fois par semaine), le médecin peut prescrire un médicament de la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) pendant plusieurs semaines. Ces médicaments diminuent la sécrétion acide dans l’estomac. Ils ont un effet prolongé, mais retardé : deux ou trois jours de traitement peuvent être nécessaires pour soulager les douleurs. Certains médicaments contenant de l'oméprazole ou du pantoprazole peuvent être vendus sans ordonnance. Sans avis médical, le traitement doit être de courte durée (moins de quatre semaines).

Source : Vidal