vendredi 31 août 2018

jeudi 30 août 2018

Recettes Pays Basque-Gâteau maison aux pruneaux



Gâteau maison aux pruneaux

Préparation : 30 mn 
Repos : 1 h 
Cuisson : 25 mn 
Pour 6 personnes 
450 g de farine
500 g de pruneaux
Rhum
5 oeufs
120 g de beurre
360 g de sucre en poudre
Izarra jaune
1 pincée de sel 
1. Mettez les pruneaux dans une jatte, couvrez-les d’eau chaude et ajoutez 1 petit verre de rhum. Laissez-les tremper pendant la préparation de la pâte. Versez la farine dans une terrine en la tamisant avec 1 pincée de sel et faites une fontaine au milieu. 
2. Cassez les œufs un par un et séparez les blancs des jaunes. Ajoutez les jaunes, le beurre en parcelles, le sucre et 1 cuillerée à soupe d’Izarra jaune dans la fontaine. Travaillez à fond tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et ferme. Ramassez-la en boule et laissez-la reposer pendant 1 heure. 
3. Pendant ce temps, égouttez les pruneaux et dénoyautez-les. Mettez-en la moitié dans une casserole et faites-les réduire en compote tout doucement pendant 20 minutes. Réservez. 
4. Partagez la pâte en deux portions inégales (deux tiers et un tiers environ). Façonnez la grosse portion en couronne et la seconde en boule aplatie. Faites-les cuite dans le four à 220 °C (th. 7) pendant 25 minutes pour la couronne et 20 minutes pour la boule. Retirez-les du four. 
5. Posez la couronne sur un plat rond et entourez-la de pruneaux. Posez la boule aplatie sur la couronne et recouvrez-la de compote de pruneaux. Servez froid.

Egalement appelé « etchebiskotcha », ce gâteau très copieux est aussi traditionnel que le biscuit basque, les galettes de maïs et le chocolat au lait.



Recettes Pays Basque-Gâteau au chocolat et aux noix



Gâteau au chocolat et aux noix

Préparation : 20 mn 
Repos : 1 h 
Cuisson : 30 mn 
Pour 6 personnes
60 g de chocolat pâtissier 
150 g de beurre 
135 g de sucre en poudre 
4 œufs 
1 cuillerée à soupe de raisins secs 
Rhum 
125 g de farine 
20 g de poudre de cacao
1 cuillerée à café de levure chimique 
100 g de cerneaux de noix grossièrement hachés
1 citron 
30 g d’écorce d’orange confite 
1 pincée de sel
1. Mettez les raisins secs dans une tasse, arrosez-les de rhum et laissez-les tremper pendant que vous préparez la pâte. Hachez le chocolat avec un couteau à large lame, puis faites-le fondre doucement dans une casserole à fond épais. Par ailleurs, réduisez le beurre en pommade à la spatule. Ajoutez le chocolat au beurre et mélangez. 
2. Incorporez 125 g de sucre en poudre et mélangez à nouveau. Cassez 3 œufs et séparez les blancs des jaunes. Ajoutez 1 œuf entier et les 3 jaunes à la pâte précédente. Travaillez le mélange à fond. Ajoutez ensuite la farine tamisée avec le cacao et la levure puis les cerneaux de noix, l’écorce d’orange hachée et les raisins secs égouttés. Râpez finement le zeste du citron et ajoutez-en enfin 1 cuillerée à café bombée. 
3. Battez les blancs en neige très ferme avec une pincée de sel, ajoutez-leur le reste du sucre et incorporez le tout délicatement à la pâte. Beurrez un moule à cake et versez-y la pâte. Couvrez et laissez reposer pendant 1 heure. Faites ensuite cuire le gâteau dans le four à 240 °C (th. 8) pendant 8 minutes environ, puis baissez la chaleur à 210 °C (th. 7) et poursuivez la cuisson pendant 20 minutes. Sortez le gâteau du four, démoulez-le sur une grille et laissez-le refroidir complètement.

Outre les cerneaux de noix et le chocolat, ce savoureux gâteau en forme de cake comporte des raisins secs imbibés de rhum et de l’écorce d’orange confite.


mercredi 29 août 2018

mardi 28 août 2018

Arts: Land art-Crop-circles japonais

Crop-circles japonais

Je pense que vous avez déjà entendu parler des crop-circles (cercle de culture en bon français) : un motif réalisé dans un champs qui ne peut se voir qu’en prenant de la hauteur. Ceux-ci ne sont pas réalisés par des extra-terrestres, mais par des fermiers Japonais qui utilisent différentes variétés de riz. Il suffit de les planter au bon endroit !

Ces motifs apparaissent à l’Automne avant la récolte en faisant place à un spectacle de toute beauté puisque chaque champs est à lui seul un véritable tableau.














lundi 27 août 2018

dimanche 26 août 2018

Infos santé: Kiné Ostéo-Exercices contre la lombalgie



Exercices contre la lombalgie

Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par terre tout simplement). Durant l'exercice, la respiration doit être poursuivie normalement sans blocage. Les exercices doivent être répétés plusieurs fois. Le nombre nécessaire est variable d'un individu à l'autre. il faut répéter le mouvement jusqu'à sentir une fatigue dans les muscles ou les tendons concernés. D'une manière générale (sauf précision dans l'exercice), pour un exercice de musculation, le temps de contraction est de 6 secondes pour un temps de repos de 6 secondes ; pour un exercice d'assouplissement, le temps de travail est de 20" pour un temps de repos équivalent (correspondant le plus souvent au temps de travail sur le membre opposé). En aucun cas, les exercices ne doivent être douloureux, toute douleur doit entraîner un arrêt immédiat de la séance.

Pour les exercices en position allongée, la position de départ est toujours la même, jambes pliées à 45 ° et légèrement écartées, rachis lombaire bien appliqué au sol, bras le long du corps. Dans cette position, se détendre en respirant calmement et profondément à son rythme et par le ventre : à l'inspiration, le ventre se gonfle, à l'expiration, le ventre se dégonfle.

Exercices globaux

  • Exercice 1 (correction du dos cambré) : allongé sur le dos, les jambes pliées, prendre ses 2 genoux fléchis en passant ses mains sous ceux-ci entre la cuisse et la jambe et les ramener vers le thorax de telle façon que le dos se mette en " dos rond ". A partir de cette position, faire basculer l'ensemble du corps en avant et en arrière tel un tampon-buvard. Répéter l'exercice plusieurs fois.


  • Exercice 2 (correction d'attitude du dos) : en position debout le dos le long d'un mur, s'étirer vers le haut en essayant de bien appliquer le bas du dos au mur. En cas de difficulté, avancer légèrement les pieds.


  • Exercice 3 (étirement du bas du dos) : allongé sur le dos, les jambes pliées, prendre un des genoux fléchis et le ramener lentement vers le thorax. Tenir 10 " puis revenir à la position de départ. Faire l'exercice avec l'autre jambe puis avec les deux.


Exercices d'étirement

  • Exercice 4 (étirement du quadriceps) : debout sur un membre, prendre en arrière son pied avec la main opposée en fléchissant le genou. En restant bien droit, fléchir le genou au maximum et amener la cuisse vers l'arrière afin de ressentir une tension à l'avant de la cuisse.


  • Exercice 5 (étirement des muscles antérieurs de la hanche) : en fente avant, un genou à terre, pousser le bassin vers l'avant afin de ressentir une tension en avant de la hanche.


  • Exercice 6 (étirement des Ischio-Jambiers) : debout sur une jambe, l'autre jambe tendue reposant sur un tabouret, les mains sur les hanches, basculer le bassin vers l’avant, redresser le dos, les épaules et la tête afin de garder le regard horizontal et le dos bien droit et rigide, abaisser le tronc jusqu'à ressentir une tension dans l'arrière des cuisses.


Exercices de tonification

  • Exercice 7 (renforcement global du tronc) : au sol, le corps bien droit, repose sur les avant-bras et les orteils. Décoller de quelques centimètres un pied, le reposer puis décoller et reposer l'autre et ceci à un rythme d'un battement par seconde. Cet exercice a pour but de développer l'ensemble de la musculature du tronc. Répéter l'exercice jusqu'à ressentir une fatigue au niveau du tronc.


  • Exercice 8 (renforcement des muscles paravertébraux) : à genoux, mains croisées au niveau des épaules, se pencher en avant puis remonter lentement à la station verticale. Répéter l'exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau des muscles du dos.


  • Exercice 9 (renforcement des muscles postérieurs ) : à quatre pattes, décoller et tendre la jambe droite en arrière et, en même temps, tendre le bras gauche en avant. Ramener les membres et faire l'exercice avec la jambe gauche et le bras droit. Répéter l'exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau des muscles du dos.


  • Exercice 10 (renforcement des muscles latéraux du tronc) : allongé sur le côté, le haut du corps reposant sur le coude et la main ; laisser descendre le bassin puis le remonter à la position initiale. Répéter l'exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau du côté du tronc.


  • Exercice 11 (renforcement des abdominaux) : allongé sur le dos, les jambes pliées, joindre les mains en avant et relever le haut du corps jusqu'à mi-dos de telle manière que les mains atteignent le niveau des genoux. Tenir 5" puis revenir lentement à la position de départ. Répéter l'exercice plusieurs fois. Au départ, si l'exercice est trop difficile ou douloureux, mettre un gros coussin sous les épaules et le dos afin de redresser le tronc. Afin de faire travailler les obliques, l'exercice peut être fait en mettant les mains d'un côté puis de l'autre des genoux. On peut ainsi faire un exercice avec les mains à droite des genoux, un au milieu et un à gauche. Si l'exercice est trop facile, mettre les mains croisées sur les épaules et faire l'exercice ainsi.


  • Exercice 12 (renforcement des muscles paravertébraux lombaires) : allongé sur le dos, les jambes pliées et les bras le long du corps, décoller les fesses en faisant attention de bien garder le dos droit. Tenir 5" et se reposer 10". Faire l'exercice plusieurs fois, éventuellement en alternance avec l'exercice 13.


  • Exercice 13 (travail des membres inférieurs) : en position debout, les jambes écartées, le dos bien droit, s'accroupir progressivement en gardant le bas du dos bien rigide et droit. Seules les articulations des membres inférieurs travaillent. Il doit être ressenti une tension au niveau des 2 hanches. Garder la position 5". Répéter l’exercice plusieurs fois.


Source MPR Médecine Physique de Réadaptation

Infos santé : Kiné Ostéo-S’asseoir en tailleur pour prévenir les douleurs lombaires



S’asseoir en tailleur pour prévenir les douleurs lombaires

Les causes de douleur lombaire sont très variées. Cependant, il existe certains exercices généraux très efficaces pour diminuer la douleur lombaire, malgré les causes différentes. Ces exercices sont également très efficaces pour prévenir l’apparition de douleur ou la récidive. Nul besoin d’appareillage sophistiqué et dispendieux pour enrayer vos douleurs. Ces exercices sont à la portée de tous mais simplement méconnus !

L’un d’entre eux est simplement de s’asseoir en indien les pieds collés et de laisser descendre les genoux vers le plancher. Cet exercice favorise la rotation externe de la hanche, assure une bonne souplesse des muscles fessiers de la hanche et ouvre l’articulation sacro-iliaque. Il est surprenant de constater que les gens qui ont une bonne souplesse en rotation externe de la hanche n’éprouvent pratiquement jamais de douleur lombaire. Ce n’est pas par hasard que cet exercice fait souvent parti des routines de yoga ! Par contre, les gens qui sont raides en rotation externe de la hanche, et par conséquent qui ont beaucoup de difficulté à faire cet exercice, éprouvent souvent des douleurs lombaires.

La région lombaire fait parti des courbures secondaires, c’est-à-dire qu’elle n’est pas présente à la naissance. Elle se développera plus tard lorsque l’enfant commence à s’asseoir. Par conséquent, cette courbure va compenser pour les blocages et les points de ralentissement ailleurs dans le corps. Donc, il est fréquent que les gens éprouvent une douleur lombaire mais la majorité du temps, la cause est ailleurs. Comme les professionnels de la santé sont formés à traiter les symptômes, les traitements viseront souvent la région lombaire mais si l’on ne traite pas la cause, les résultats seront peu satisfaisants ou la condition récidivera continuellement. C’est exactement ce que nous observons lorsqu’on regarde le système de santé. Ce sont souvent les mêmes gens qui consultent régulièrement pour trouver une solution à leur problème qui persiste.

Une des causes fréquentes des douleurs lombaires est une rigidité de l’articulation sacro-iliaque ainsi qu’une raideur en rotation de la hanche. Ces deux articulations sont directement reliées à la région lombaire par différents ligaments, muscles et membranes. Donc, la mobilité de ces deux articulations est essentielle à retrouver avant même de s’acharner sur la région lombaire. C’est pourquoi l’exercice que je vous ai décrit représente un exercice de choix pour pallier aux douleurs lombaires. Pas surprenant que la majorité des peuples asiatiques ont pris l’habitude de s’asseoir en indien sur une base régulière. Pourquoi ne ferions-nous pas de même en écoutant la télévision au lieu d’être complètement écrasés dans notre fauteuil ?

Cet exercice peut être pratiqué plusieurs fois par jour. Tenez la position au moins 30 secondes et répétez 5 fois de suite. Peu importe votre souplesse, respectez les limites de votre corps en acceptant seulement un étirement léger. Il est inutile d’entrer dans la douleur car le tissu musculaire ne relâchera pas. Normalement, vous devriez observer une nette amélioration de votre condition après 8 semaines d’étirement. Si ce n’est pas votre cas, il est alors souhaitable de consulter un professionnel de la santé car il se peut que vous nécessitiez un ajustement manuel du bassin.

Source Sébastien Plante, ostéopathe

Dessins de presse


Dessins de presse

samedi 25 août 2018

Recettes Pays Basque-Piperade aux œufs et au jambon



Piperade aux œufs et au jambon

Préparation : 20 mn
Cuisson : 1 h 30 
Pour 4 personnes
3 oignons
1 piment vert
4 poivrons
6 tomates
2 gousses d’ail
6 œufs
4 très fines tranches de jambon de Bayonne
Huile d’olive
Sel et poivre du moulin
1. Pelez les oignons et émincez-les. Lavez le piment et les poivrons, essuyez-les et coupez-les en deux, retirez les pépins et hachez-les grossièrement. Ébouillantez les tomates, pelez-les, coupez-les en deux et retirez les graines, puis concassez grossièrement la pulpe. Pelez les gousses d’ail et hachez-les. 
2. Faites chauffer 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive dans une grande poêle et faites-y revenir les oignons pendant 5 minutes sur feu doux. Ajoutez le piment, les poivrons et l’ail. Mélangez et faites cuire en remuant pendant 5 minutes. Ajoutez enfin les tomates, salez et poursuivez la cuisson pendant 1 petite heure en remuant de temps en temps, surtout en fin de cuisson. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement. 
3. Cassez les œufs dans une jatte, salez et poivrez, battez-les en omelette. Versez les œufs sur les légumes dans la poêle et réglez sur feu très doux. Mélangez délicatement et faites cuire pendant 15 minutes. La piperade doit être bien crémeuse. 
4. Pendant la cuisson des œufs, posez les tranches de jambon dans une poêle à revêtement antiadhésif et faites-les chauffer pendant 10 secondes par face. Répartissez la piperade aux œufs dans des assiettes de services chaudes et posez les tranches de jambon dessus. Servez aussitôt.

La véritable piperade se prépare avec une variété de piment doux de petite taille, mais on prend généralement de simples poivrons. Les œufs et la garniture de jambon de Bayonne constituent le complément classique de la piperade.


vendredi 24 août 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

jeudi 23 août 2018

Recettes Pays Basque-Galette basque au citron



Galette basque au citron
Préparation : 30 mn
Cuisson : 45 mn
Pour 8 personnes
450 g de farine
250 g de beurre
2 citrons
300 g de sucre en poudre
2 œufs entiers
4 jaunes d’œufs
Rhum
2 pincées de sel
1. Beurrez un moule à manqué de 22 cm de diamètre. Beurrez également un disque de papier sulfurisé préalablement découpé selon le diamètre du fond du moule ; posez-le dans le moule (côté beurré vers l’extérieur).
2. Réservez.
3. Par ailleurs, râpez très finement le zeste des citrons après les avoir lavés et essuyés.
4. Versez la farine dans une grande terrine. Faites une fontaine au milieu. Ajoutez le sucre en poudre, 2 pincées de sel, les œufs entiers et 3 jaunes. Mélangez. Faites à nouveau une fontaine et ajoutez le beurre coupé en parcelles ainsi que le zeste de citron et le rhum. Incorporez peu à peu les ingrédients, puis pétrissez le tout avec vos mains jusqu‘à ce que la pâte devienne homogène et souple, mais toujours collante.
5. Déposez la pâte dans le moule et étalez-la en une seule grosse galette. Battez le dernier jaune d’œuf avec un peu d’eau, puis badigeonnez le dessus de la galette. Tracez-y des croisillons avec les dents d’une fourchette.
6. Faites cuire dans le four à 190 °C (th. 6) de 45 à 50 minutes.
7. Démoulez-la sur une grille et laissez-la refroidir.

Vous pouvez facilement conserver ce gâteau pendant 2 ou 3 jours, bien emballé dans du papier d’aluminium.

Cette délicieuse pâtisserie fondante délicatement parfumée est la version la plus simple du « gâteau basque » qui connaît tant d’interprétations.