mercredi 31 octobre 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

Dessins de presse


Dessins de presse

Recettes Chocolats-Moelleux au chocolat


Moelleux au chocolat

Préparation : 20 mn
Cuisson : 25 mn 

Pour 6 personnes 
250 g de chocolat noir
125 g de beurre + 10 g pour le moule
8 œufs
1 pincée de sel
180 g de sucre en poudre
50 g de farine
Sucre glace 

1. Coupez le chocolat et le beurre en petits morceaux. Jetez-les dans une casserole et faites fondre au bain-marie en remuant régulièrement avec une cuillère en bois.
2. Cassez les œufs et séparez-les blancs des jaunes. Ajoutez une pincée de sel fin dans les blancs et montez-les neige au batteur.
3. Dans un saladier, mélangez le sucre avec les jaunes d’œufs et faites blanchir au batteur ou au robot jusqu’à ce que vous obteniez une mousse claire. Mélangez-la aux blancs en neige, toujours au batteur.
4. Versez le chocolat et le beurre fondus dans le saladier. Battez.
5. Incorporez la farine et battez le mélange mousseux, qui doit baisser un peu de volume.
6. Préchauffez le four à 250 °C (th. 8-9).
7. Beurrez un moule à manqué de 22 cm de diamètre. Versez-y la préparation puis enfournez. Laissez cuire 5 minutes, puis baisser la température à 150 °C (th. 5) pendant 20 minutes. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau, la lame doit sortir couverte de chocolat.
8. Sortez le gâteau et démoulez-le sur une grille à pâtisserie. Saupoudrez-le de sucre glace et servez-le encore tiède.




Recettes Chocolats-Gâteau chocolat et épices



Gâteau chocolat et épices

Préparation : 20 mn
Cuisson : 1 heure
Pour 6 personnes
250 g de chocolat noir
250 g de beurre + 10 g pour le moule
250 g de sucre en poudre
75 g de farine
3 œufs
1 cuillerée à café de vanille en poudre
2 pincées de cannelle en poudre
2 pincées d’anis vert
2 pincées de cardamome
2 cuillerées à soupe de rhum ambré
Sucre glace
1. Cassez le chocolat en petits morceaux. Coupez le beurre en morceaux. Versez ½ verre d’eau dans une casserole. Ajoutez le sucre et mélangez. Faites chauffer en délayant à la spatule. Lorsque le sirop de sucre est à ébullition, ajoutez le chocolat puis le beurre. Baissez le feu et mélangez bien. Éteignez le feu.
2. Préchauffez le four à 170 °C (th. 5-6).
3. Versez la farine dans un saladier, incorporez 1 œuf entier puis les 2 autres œufs, un par un, en mélangeant bien. Ajoutez la vanille, les épices et le rhum. Versez cette préparation sur le chocolat au beurre et remuez vigoureusement.
4. Tapissez le fond d’un moule rectangulaire de papier sulfurisé. Beurrez ce papier. Versez la pâte dans le moule.
5. Posez le moule rempli dans un récipient plus grand à demi plein d’eau chaude. Faites cuire au four au bain-marie pendant 1 heure. Laissez refroidir puis démoulez et saupoudrez à volonté de sucre glace mélangé à un peu de cannelle.

Dégustez le pavé le lendemain : il n’en sera que meilleur.

Recettes Chocolats-Mendiants au chocolat noir


Mendiants au chocolat noir

Préparation : 10 mn
Cuisson : 20 mn

Pour 650 g de mendiants environ
40 g de raisins secs
35 g d’écorces d’orange confites
15 g de pistaches mondées
100 g d’amandes
100 g de noisettes
350 g de chocolat noir

1. Préchauffez votre four à 160 °C (th. 5).
2. Faites-y griller les amandes et les noisettes environ 6 minutes. Retirez-les alors du four et baissez la température à 50 °C (th. 1) et porte du four entrouverte).
3. Mettez tous les fruits, en les mélangeant, dans un plat allant au four, mettez au four et laissez sécher pendant 15 minutes.
4. Pendant ce temps, préparez le chocolat pour l’enrobage de nos mendiants. Hachez finement le chocolat et mettez-en les deux tiers à fondre dans un bain-marie. Mélangez de temps en temps, puis retirez le chocolat du bain-marie juste avant qu’il ne soit entièrement fondu. Ajoutez alors le reste de chocolat haché par petite quantités, en mélangeant jusqu’à ce qu’il soit complètement fondu.
5. Lorsque les derniers grains ont disparu, prélevez sur un morceau de papier une petite quantité de chocolat : s’il durcit en quelques minutes, votre couverture est à la bonne température. Si le chocolat met plus longtemps à durcir, vous devez attendre quelques instants pour lui donner le temps de refroidir. A l’inverse, si la couverture durcit trop rapidement, réchauffez-la progressivement en la mettant pendant quelques secondes au bain-marie.
6. Retirez les fruits du four et assurez-vous qu’ils ne soient pas chauds, mais tièdes. Versez-les alors dans le chocolat fondu et mélangez.
7. Étalez aussitôt le tout sur une feuille de papier sulfurisé avec une spatule, sur une épaisseur de 1 cm. Laissez durcir dans un endroit frais et, pour servir, cassez en gros morceaux.


Astuce 

Pour contrôler que vous avez obtenu la bonne température, portez la spatule garnie d’un peu de chocolat à votre lèvre supérieure ; vous devez avoir la sensation que le chocolat est froid, mais fluide.

Variante 
Pour des mendiants au chocolat au lait, procédez de la même façon que pour les mendiants au chocolat noir, mais remplacez ce dernier par 350 g de chocolat au lait.



lundi 29 octobre 2018

dimanche 28 octobre 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

lundi 22 octobre 2018

dimanche 21 octobre 2018

samedi 20 octobre 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

jeudi 18 octobre 2018

Dessins de presse


Dessins de presse

mardi 16 octobre 2018

samedi 13 octobre 2018

mercredi 10 octobre 2018

Recettes Limousin-Châtaignes blanchies

Châtaignes blanchies

Préparation : 10 mn
Cuisson : 20 minutes
Pour 500 g de châtaignes blanchies
500 g de châtaignes
1 litre d’eau
1 cuillère à soupe d’huile
1. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, incisez les châtaignes sur le côté, d’un bord de la base claire à l’autre, en passant par la partie pointue.
2. Par petites quantités, plongez-les 3 minutes dans l’eau bouillante additionnée de la cuillerée d’huile.
3. Puis, sous l’eau froide courante, pressez-les une à une entre les doigts pour enlever les deux enveloppes à la fois.
4. Elles sont alors prêtes à être cuisinées.

En Limousin, à la saison, on trouve des châtaignes blanchies sur les marchés. Partout, on pourra aussi recourir aux généralement très honnêtes châtaignes blanchies conditionnées sous vide ou surgelées.


mardi 9 octobre 2018

Recettes Desserts-Truffes au Nutella


Truffes au Nutella

Préparation : 20 mn
Cuisson : 5 mn
Réfrigération et congélation : 3 heures
Pour 24 truffes
1 pot de Nutella
12 noisettes
Pacanes ou noisettes hachées finement
6 carrés de chocolat noir
Riz soufflé (Rice Krispies)
1. Mettez le pot de Nutella au frigo afin qu'il durcisse pour en faire de petites boules.
2. Enfoncer 1/2 noisette jusqu'au centre des boules de Nutella.
3. Enrobez de pacanes (ou noisettes) hachées finement et de Rice Krispies écrasés un peu.
4. Placez les boules sur une plaque à biscuits et congelez-les. De cette façon, les boules seront plus faciles à tremper dans le chocolat.
5. Faites fondre le chocolat dans un plat au dessus de l'eau très chaude. On peut également faire fondre au four à micro-ondes à puissance faible, en surveillant souvent pour éviter que le chocolat ne colle.
6. Enrobez les boules de chocolat fondu à l'aide d'un cure-dent.
7. Laissez prendre au frigo sur une tôle à biscuits.

Variante
Vous pouvez remplacer les pacanes par des pistaches finement hachées.

lundi 8 octobre 2018

Recettes Desserts-Flan à la noix de coco


Flan à la noix de coco

Préparation : 5 mn
Cuisson : 20 mn
Pour 4 personnes
20 g de beurre
3 œufs
80 g de sucre en poudre
75 g de noix de coco râpée
20 cl de lait de coco
1. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Beurrez quatre ramequins.
2. Fouettez les œufs dans une terrine avec le sucre, puis ajoutez la noix de coco et le lait de coco.
3. Versez dans les ramequins et faites cuire au bain-marie pendant 20 minutes. Laissez tiédir avant de servir. Vous pouvez aussi déguster ces flans froids.

Un délicieux dessert au goût de l’enfance !

Conseil
Pour réaliser ce bain-marie, remplissez un plat d’eau bouillante aux ¾ de sa hauteur. Surveillez le niveau de l’eau au cours de la cuisson, et ajoutez-en si besoin est.


Recettes Desserts-Bananes caramel et sésame


Bananes au caramel et sésame
Préparation : 10 mn 
Cuisson : 10 mn 
Pour 4 personnes 
4 bananes
75 g de cassonade
20 cl de jus d’ananas
35 g de sésame blanc non doré
1 branche de citronnelle

1. Épluchez les bananes (elles doivent être mûres mais encore fermes).
 

2. Dans une poêle, sur feu moyen, chauffez la cassonade avec le jus d’ananas jusqu’à l’obtention du caramel. Ajoutez le sésame, la branche de citronnelle et les bananes entières. Hors du feu, tournez délicatement les bananes dans le caramel. 
3. Retirez la branche de citronnelle.
4. Servez aussitôt avec une boule de vanille.


Selon les saisons, utilisez d’autres fruits : mangue en cubes, demi-abricots ou quartiers d’agrumes.


Recettes Desserts-Gâteau au chocolat


Gâteau au chocolat

Préparation : 15 mn
Cuisson : 40 mn
Pour 6 personnes
125 g de chocolat noir
125 g de farine
250 g de sucre en poudre
4 œufs
1 tasse de crème fraîche
1 noix de beurre pour le moule
1. Préchauffez le four à 200 °C (th. 6).
2. Râpez le chocolat.
3. Dans une terrine, battez en mousse le sucre avec les œufs ; ajoutez en continuant de battre doucement la farine, le chocolat râpé et la crème.
4. Beurrez un moule, versez-y la préparation et mettez à cuire à four doux 35 à 40 minutes.

Laissez votre imagination vous guider pour la décoration du gâteau. 

dimanche 7 octobre 2018

Billets-L’Anarchisme


L’Anarchisme

L'Anarchisme est un mouvement intellectuel et politique qui s'est développé au cours du XIXe siècle. Une histoire de la pensée anarchiste composée sur la base des énoncés doctrinaux produits dans le contexte culturel de la première révolution industrielle et des processus de concentration et de bureaucratisation de l'État moderne pourrait cependant remonter à des origines très anciennes. On pourrait retrouver des antécédents aussi bien dans la philosophie grecque que dans les mouvements religieux médiévaux ou les pamphlets rationalistes des XVIIe et XVIIIe siècles.

La suggestion de ces analogies faciles ne doit toutefois pas amener à faire coïncider la rébellion contre l'autorité ainsi que l'esprit communautaire hérétique avec certains aspects homologues de l'ère industrielle, qui revêt une fonction historique significativement différente. Les doctrines anarchistes proprement dites se développent au XIXe siècle. Même si on peut les rapporter à une matrice théorique unique -- leurs points de référence sont le rationalisme du XVIIIe siècle et le libéralisme économique, l'idéalisme absolu et le positivisme évolutionniste -- elles se présentent comme un refus radical du système économique capitaliste et de son organisation d'État, au nom de la croyance en un "ordre naturel", dont partie la famille et la société, qui s'oppose à toute construction politique ou à toute forme d'organisation qui ne soit pas librement établie. Pour Pierre Kropotkine, "une grande partie de l'ordre qui règne parmi les hommes n'est pas un effet du gouvernement. Il a son origine dans les principes de la société et dans la constitution naturelle des hommes".


Pierre Kropotkine (9 décembre 1842 - 8 février 1921)

C'est pourquoi l'introduction de l'égalité et de la justice parmi les hommes devient restauration de l'harmonie sociale violée par les institutions. Comme l'écrit Pierre-Joseph Proudhon, "la justice est l'étoile centrale qui gouverne la société", et "de la même façon que l'homme recherche la justice dans l'égalité, la société recherche l'ordre dans l'anarchie". L'anti-étatisme s'accompagne du refus de la religion et des Églises en tant que formes d'aliénation de l'homme, dans la mesure où c'est d'elles que l'autoritarisme tire son origine pour ensuite prendre forme dans les institutions politiques.


Pierre-Joseph Proudhon (15 janvier 1809 - 19 janvier 1865)

Mais en même temps, on voit persister de façon latente dans l'anarchisme des formes d'interprétation historique de type religieux, qui apparaissent notamment de façon explicite chez Léon Tolstoï, dans la lecture du message du Christ comme négation de l'État, dans l'Anarchisme comme vraie religion, pierre d'angle du changement social à réaliser par une révolution spirituelle. Les positions de Tolstoï et les formes de non-violence ne sont toutefois que l'une des composantes de la pensée anarchiste, plus connue pour la mythologie de la révolution comme acte violent et libératoire, de la révolution qui "comme la Némésis des Anciens avance avec le pas retentissant du destin" (Proudhon), et qui est l'œuvre d'un mouvement spontané des masses, et non pas de groupes politiques organisés, puisque dans un pareil cas elle comporterait de nouvelles formes de contrainte et de dictature.
D'où une activité révolutionnaire exclusivement tournée vers le changement de structure économique et de formes sociales, radicalement sceptique quant à l'efficacité des instruments politiques même s'ils sont démocratiques et parlementaires. "Aux pouvoirs politiques, écrit Proudhon, nous substituerons les forces économiques". Sur ce plan, la Révolution française et le concept de souveraineté de la nation, avec le remplacement de la monarchie de l'Ancien Régime par l'État de droit, sont considérés -- entre autres par Max Stirner -- comme le simple passage d'un esclavage imposé à un esclavage légitimé par la reconnaissance populaire. Le suffrage est pour les anarchistes la tyrannie du nombre; la représentation est la délégation incontrôlable d'une partie de la liberté, qui crée des castes professionnelles perpétuant l'ordre établi.


Max Stirner (25 octobre 1806 - 26 juin 1856)

L'anti-étatisme implique en outre le dépassement de la propriété privée capitaliste par une "égale distribution des richesses" et par la contribution de chacun à la production commune. Pour Pierre-Joseph Proudhon, "la propriété c'est le vol" mais également "la propriété c'est la liberté": sa critique s'adresse au monopole et à l'exploitation, au système de distribution plus qu'à celui de production, au nom d'une société nouvelle composée de libres producteurs-propriétaires unis par le mutualisme et par l'associationnisme. Pour Mikhaïl Bakounine, l'Anarchisme s'accompagne au contraire du Collectivisme. Pour Pierre Kropotkine, il est accompagné du Communisme.


Mikhaïl Bakounine (30 mai 1814 - 1 juillet 1876)

La vie sociale, sans contraintes ni coercitions, doit se fonder sur des relations volontaires librement contractées: cette idée de fond est une constante de toutes les positions anarchistes, de la décentralisation et du localisme de William Godwin à la critique proudhonienne du contractualisme de Jean-Jacques Rousseau. Le Fédéralisme libertaire est conçu par conséquent comme l'instrument d'émancipation de l'homme.


 William Godwin (3 mars 1756 - 7 avril 1836)


Jean-Jacques Rousseau (28 juin 1712 - 2 juillet 1778)

Billets-Shibam « la Manhattan du désert »


Shibam « la Manhattan du désert »

La ville de Shibam se trouve dans le désert de Ramlat al-Sab’atayn, au Yémen. Sa particularité est d’être constituée de 500 maisons et immeubles bâtis uniquement en briques de terre, certain immeubles font d’ailleurs plus de 30 mètre de haut ! C’est pour cette raison qu’on la surnomme la Manhattan du désert.

Shibam est connue pour être la première ville dans l’histoire de l’humanité ayant bâtis des « grattes ciels ». La cité a été fondée au 3ème siècle après Jésus Christ, mais la plupart des bâtiments ont du être reconstruit au 16éme siècle après de graves inondations.

Bien entendu, vu que ces immeubles ne sont constitué que de sable, un entretient constant des murs est nécessaire, car l’érosion par le vent ou pluie affaibli en permanence les constructions. Les habitants effectuent cet entretien en rajoutant des couches de boues sur les parois les plus fragilisées.

Son "urbanisme rigoureux fondé sur le principe de la construction en hauteur", lui vaut le surnom de « Manhattan du désert » et son inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que « plus ancienne cité gratte-ciel du monde ».

C'est à Shibam que Pasolini a tourné le film Les Mille et une nuits sorti en 1974 en France.