vendredi 10 mars 2017

Billets-Emmanuel Macron, c’est François Hollande (en pire ?)


Emmanuel Macron, c’est François Hollande (en pire ?)

La baudruche de l’oligarchie commencerait-elle en réalité à dégonfler, trop éloignée du réel ? Le ciel des sondages se couvre pour Macron.

Prenez vite sa température, il est en surchauffe ! « La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas » a déclaré le divin Macron à un intervieweur ajoutant : « il y a beaucoup de gens qui ont ça en tête… la politique, c’est mystique ».

Qu’en déduire ? Saint Glinglin de l’Élysée n’a pas besoin de revendiquer un rapport charismatique avec ses ouailles dans les meetings : il INCARNE la rédemption des péchés de la France par l’effet miraculeux de ses vocalises. Même Sainte Poitouche des Charentes, Sœur Ségo en politique, n’avait pas été aussi près du bon Dieu en 2007 !

La baudruche de l’oligarchie commencerait-elle en réalité à dégonfler, trop éloignée du réel ? Le ciel des sondages se couvre pour Macron. Il lui faut donc allumer des contre-feux et expliquer au peuple que, ma foi, s’il est critiqué, c’est que de vilains Russes ourdissent des complots contre lui. Mardi matin, Richard Ferrand, député et secrétaire national d’En Marche, a accusé la Russie d’ingérence dans la campagne. D’après lui, Vladimir Poutine chercherait à empêcher l’élection de son idole ! Il n’ont que cela à faire au Kremlin… À quand le parapluie empoisonné ? Et Kim Jong-Truc, il est dans le coup ?
Le programme vide de Macron
Ce dérivatif a pour objet de donner à Macron une importance qu’il n’a pas et de faire oublier les béances de ses propositions. Les commentateurs finissent d’ailleurs par s’étonner que Macron revendique son absence de programme. Ils regardent alors ce qui en tient lieu et là… surprise ! Nous avons droit à une resucée de hollandisme, réalisent-ils soudain.

Le transfert des cotisations sociales vers la CSG, qui va frapper durement les braves retraités qui envisagent de voter Macron, n’est que la poursuite du « Pacte de responsabilité » de Hollande par d’autres moyens. Quant à la suppression de l’ISF pour le patrimoine financier et son alourdissement inévitable pour les actifs fonciers, il a surtout pour logique, dans la foulée de ce qu’a vicieusement fait Mou-Président durant cinq ans, de pressurer les classes moyennes « supérieures » dont les biens immobiliers constituent précisément une grande partie de la richesse.

Jésus-Macron va-t-il pouvoir ressusciter Hollande ? Macron est bel et bien le candidat de cette oligarchie qui, depuis quarante ans, après avoir rincé le prolétariat, l’avoir asservi par des allocations et livré au communautarisme, a décidé de s’en prendre aux derniers ménages solvables.

Quand ce projet politique sera mis à jour, il est possible que le macronisme s’embrase en un feu de paille. Pour les adeptes de ce gourou, cela vaut bien une réactivation du mythe du Russe au couteau entre les dents.

Source contrepoints.org
Photo OECD Development Centre-Emmanuel Macron(CC BY-NC-ND 2.0)
Par Serge Federbusch.



Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne. Serge Federbusch a été successivement conseiller commercial en Asie, conseiller du maire du Paris pour l'urbanisme et les transports, directeur général de la Société d'économie mixte du Centre de Paris (Halles). Il est diplômé de l'IEP de Paris, Maître en droit public, titulaire d'un DEA d'Histoire et ancien élève de l'ENA.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire