vendredi 14 avril 2017

Infos santé : Kiné Ostéo-L’incontinence urinaire



L’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire est fréquente mais les gens sont souvent mal à l’aise d’en parler. Elle consiste en une perte d’urine involontaire à l’effort, à la toux ou au repos qui peut survenir chez la femme et chez l’homme. Elle est souvent due à un affaiblissement du plancher pelvien soit par vieillissement, suite à un accouchement ou suite à une chirurgie. Plusieurs physiothérapeutes spécialisés et ostéopathes traitent ce problème avec succès.

Le renforcement du plancher pelvien est essentiel à votre réussite. Pour ce faire, étendez-vous sur le dos et pliez vos genoux. Vous allez d’abord contracter le plancher pelvien comme si vous vouliez retenir un jet d’urine. Vous maintenez la contraction dix secondes et ensuite, vous relâchez. Vous répétez l’exercice vingt fois. Lorsque vous maîtrisez bien cette première étape, vous allez ensuite contracter le transverse de l’abdomen (le muscle le plus profond des abdominaux) tout en gardant votre plancher pelvien contracté puisque ce sont deux muscles qui travaillent en synergie. Pour contracter le transverse, vous allez simplement rentrer votre nombril vers la table. Vous répétez vingt fois. Faites-le plusieurs fois par jour et n’oubliez pas de bien respirer pendant votre exercice. Vous pouvez également contracter votre plancher pelvien en position debout. Plus vous le faites souvent, plus vite sera votre amélioration. Les exercices de Kegel que vous trouverez sur internet sont également très efficaces et recommandés lors de problème d’incontinence urinaire.


Source Sébastien Plante, ostéopathe

2 commentaires:

  1. Il ne faut pas confondre l'incontinence urinaire avec l'instabilité vésicale qui se manifeste par des besoins impérieux, bien que certains traitements soient communs aux deux affections.

    RépondreSupprimer
  2. L'incontinence est un sujet peu abordé. Seules les femmes qui viennent d'accoucher y sont sensibilisées. Il faudrait une véritable campagne d'information auprès de l'ensemble de la population et plus particulièrement auprès des personnes à risques.

    RépondreSupprimer