lundi 4 juin 2018

Infos santé-Les douleurs de grossesse



Les douleurs de grossesse

La femme enceinte subit beaucoup de changements physiologiques et physiques naturels durant la grossesse. Elle subit une augmentation du volume sanguin d’environ 40% et une augmentation de son poids corporel ce qui favorise le risque de fatigue. Elle doit donc s’accorder plus de repos. Elle subit également une augmentation de la lordose lombaire due au poids du futur bébé, ce qui augmente les forces de cisaillement au niveau de la région lombaire. Durant cette période d’environ quarante semaines, plusieurs changements hormonaux seront susceptibles d’augmenter la fréquence urinaire, de favoriser la constipation, de favoriser des problèmes digestifs, d’influencer l’humeur, le sommeil et l’anxiété. Les femmes enceintes qui présentent certains de ces symptômes ne doivent pas s’inquiéter car ce sont des changements physiologiques et physiques normaux qui se régulariseront après l’accouchement.

Durant la grossesse, la femme enceinte sécrète une hormone nommée relaxine, qui engendre une laxité ligamentaire au niveau de l’articulation sacro-iliaque. L’articulation sacro-iliaque est l’articulation entre le sacrum (avant dernier os de la colonne vertébrale) et le bassin. Cette laxité ligamentaire est essentielle pour permettre des mouvements de plus grande amplitude au niveau du petit bassin et favoriser plus facilement l’expulsion du bébé par les voies vaginales en augmentant le diamètre du petit bassin.


Habituellement, l’articulation sacro-iliaque est une articulation très stable. Chez la femme enceinte, étant donné la présence de la relaxine, cette articulation devient beaucoup plus mobile. Avec le poids du bébé qui est situé à l’avant, il se produit fréquemment une bascule antérieure du bassin avec une élongation des ligaments sacro-iliaques postérieurs et l’apparition de douleurs lombaires. Ce phénomène explique la grande majorité des consultations pour des douleurs lombaires chez la femme enceinte. Des exercices très simples peuvent diminuer ou atténuer ces douleurs en faisant basculer le bassin vers l’arrière (en bascule postérieure). Pour favoriser une bascule postérieure du bassin, la femme peut se coucher sur le dos et ramener ses jambes sur sa poitrine. Elle peut également se coucher sur le côté et ramener une jambe à la fois sur sa poitrine. Le conjoint peut aider dans cette position en entourant le bassin (aile iliaque) avec ses deux mains comme s’il tenait un volant d’automobile et en le faisant basculer doucement en rotation postérieure (vers l’arrière). Il faut tenir la position de bascule postérieure du bassin au moins trente secondes. On relâche ensuite doucement et on répète cinq fois de suite. Vous pouvez effectuer ces exercices plusieurs fois par jour ou au besoin. Il n’y a aucun risque pour le bébé, et la femme enceinte éprouvera une diminution de la douleur instantanée. Tous ces exercices simples et sécuritaires sont démontrés gratuitement sur le site internet (www.sebastienplante.com) dans la section « vidéos gratuits » (femme enceinte).

Si les douleurs reviennent trop fréquemment, la femme enceinte peut utiliser une ceinture de stabilisation spécialement conçue pour stabiliser l’articulation sacro-iliaque et prévenir les mouvements indésirables. Elle peut également utiliser un bandage élastique et faire le tour de son bassin en exerçant une bonne compression et en s’assurant de faire passer le bandage sous son ventre. Des exercices de renforcement du muscle abdominal transverse sont également suggérés. Après l’accouchement, la relaxine prend quelques mois à disparaître et la condition rentre habituellement dans l’ordre sans problème.


Source Sébastien Plante, ostéopathe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire