dimanche 2 juillet 2017

Infos santé animale-Douleur chez le chien


La douleur est souvent difficile à identifier chez le chien

Douleur chez le chien

Chez le chien, les symptômes de la douleur sont très variables et parfois, très subtils. Il est donc important de porter attention aux habitudes de notre compagnon afin de déceler tout changement qui pourrait indiquer un inconfort.

Douleur
Les signes de douleur chez le chien peuvent varier selon la tolérance à l’inconfort de l'animal et son tempérament. Qui plus est, de manière générale, les toutous souffrent en silence et s’isolent par instinct de survie (dans la nature, un animal qui souffre est une proie facile pour les prédateurs). Ainsi, il est souvent difficile d’identifier un inconfort chez notre compagnon.

Toutefois, certains indices ne trompent pas. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive et une visite chez le vétérinaire s’impose dès qu’un propriétaire soupçonne une douleur chez son chien.

Changement de comportement et de posture
Bien que souvent subtils, les changements de comportement chez l’animal sont souvent un signe de douleur. Ainsi, une baisse (ou une perte) d’appétit, des troubles du sommeil et une tendance à l’isolement et à l’agressivité sont quelques indices d’un inconfort. Qui plus est, les chiens souffrants ont tendance à changer leur posture. Ils peuvent refuser de lever la tête, se coucher différemment ou changer constamment de position.

L’expression faciale et les plaintes
Généralement, les chiens émettent des plaintes en cas de douleur aiguë (infection, fractures, etc.) et se plaignent moins lorsqu’ils souffrent d’une maladie chronique (arthrose, cancer, etc.). Ainsi, des aboiements incessants et des gémissements sont souvent des signes d’inconfort liés à un traumatisme et une modification de l’état général peut être associée à une douleur qui perdure. Des signes physiques, notamment un regard triste et des pupilles dilatées, des traits tirés, une accélération de la respiration ainsi qu’un halètement excessif, sont aussi perceptibles chez un animal souffrant.

Dans tous les cas, dès qu’un signe de douleur est perçu, il est important de consulter un vétérinaire afin qu'il identifie la source de cet inconfort et la supprime. S'il est impossible de l'éliminer, il pourra tenter de diminuer cette douleur pour améliorer le confort de l'animal.  

Photo : © Mark Raycroft / Minden Pictures / Biosphoto/ AFP
Source sciencesetavenir.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire