lundi 27 février 2017

Arts: Land art-Jim Denevan

Jim Denevan


Sur une plage déserte de la côte ouest de l’Amérique du Nord, un homme dessine dans le sable des formes géométriques de taille gigantesque en regard desquelles sa silhouette n’est qu’un point dans l’immense tableau à ciel ouvert qui lui sert de toile. Seul, il pratique des heures durant l’ “art du sable”.

Armé d’un râteau et de quelques outils de fortune, il poursuit inlassablement son travail méthodique pour donner vie à des créations éphémères. Inexorablement, les éléments naturels reprendront possession de ces côtes sauvages un moment livrées à l’obstination créatrice de cet étrange visiteur.

Si on en croit ses propos rapportés par la presse, la nécessité de créer s’est imposée quand il a vu sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer perdre progressivement ses repères. Il a ressenti le besoin de se perdre lui-même dans la réalisation de ces dessins gigantesques qui sont devenus une autre partie de lui même.

Ce qui surprend et séduit dans l’art de Jim Denevan, ce n’est pas tant son double intérêt pour l’art et la cuisine que la façon originale dont ses talents se conjuguent au service d’une philosophie personnelle pour répondre à des aspirations profondes qui trouvent un écho en chacun de nous.

Un nouveau rapport au monde que son travail artistique met en tension avec sa propre fragilité dans des paysages sauvages dont nul ne sait aujourd’hui si l’homme sera capable demain d’en préserver la beauté.
















2 commentaires:

  1. Le roi de l'éphémère c'est magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai tellement envie de rencontrer cet homme qui conjugue art, éphémère et nature que s'il m'est compté de le croiser sur ma route... je l'embrasse. Merci à vous Jim Denevan pour ces magnifiques représentations, une de vos créations drape mon visage sur un deuil personnel... une résonance forte de symbolique. Bérangère G.

    RépondreSupprimer