mercredi 18 janvier 2017

Infos santé : Kiné Ostéo-Le diaphragme


Le diaphragme


Le diaphragme est le muscle principal de la respiration. Le diaphragme est innervé par le nerf phrénique qui origine de la région cervicale, plus précisément entre la troisième et la quatrième vertèbre cervicale. Le diaphragme est également sous la dépendance du système nerveux central au niveau du bulbe rachidien. Le diaphragme s’insère sous les côtes de chaque côté par ses coupoles musculaires et au centre, par ses piliers qui descendent jusqu’à la quatrième vertèbre lombaire droite et la troisième vertèbre lombaire gauche. Le centre phrénique (centre du diaphragme) est une portion membraneuse plus rigide qui s’insère à l’intérieur du thorax et qui est en continuité avec les puissants ligaments du cœur (phréno-péricardique) et de plusieurs viscères (foie, estomac, reins, rate, pancréas, intestin, …)

Lors de l’inspiration, le diaphragme se contracte. Le centre du diaphragme descend, repoussant ainsi les viscères abdominaux vers le bas et augmentant la cavité thoracique pour permettre aux poumons de se remplir d’air. Les côtes de chaque côté s’écartent pour augmenter le diamètre transverse du thorax. À l’expiration, le diaphragme se relâche et remonte vers le haut, diminuant ainsi la cavité thoracique et permettant l’expulsion de l’air par la bouche ou le nez. Cette ventilation est essentielle pour permettre les échanges gazeux au niveau des poumons, c’est-à-dire pour permettre au corps de s’approvisionner en oxygène et de se débarrasser du gaz carbonique produit par le fonctionnement des cellules.



Si le diaphragme demeure tendu, soit parce que vous avez de la difficulté à gérer votre stress, soit parce que vous êtes constamment préoccupés, soit parce qu’il y a une dysfonction mécanique au niveau cervical ou du thorax qui crée un état de tension permanent dans le diaphragme, vous serez plus sujets à souffrir de sensation d’oppression dans la poitrine, de fatigue, d’hyperventilation, … De plus, comme les piliers du diaphragme s’attachent au niveau lombaire, cela engendrera une force de compression excessive au niveau vertébral et à long terme, des phénomènes d’usure, de dégénérescence, d’arthrose et d’hernie discale apparaîtront. Plusieurs traitements conventionnels s’avèrent inefficaces lors de douleur lombaire chronique si le diaphragme est tendu et que le professionnel de la santé ne prend le temps de le relâcher. Finalement, le tube digestif, l’aorte du cœur et le système nerveux autonome passent directement à travers le diaphragme. Lorsque celui-ci est tendu, il crée une tension indésirable au niveau de l’orifice par lequel passent ces « tuyaux » importants et perturbe leur fonctionnement normal. Vous serez donc sujets à développer du reflux gastrique, des palpitations, des arythmies, des problèmes du système nerveux tel que les tics, la fibromyalgie, des problèmes vasculaires dans les membres supérieurs, …


L’importance du diaphragme est donc capitale lors du traitement de la douleur chronique. Les ostéopathes se distinguent de plusieurs professionnels de la santé car ils prennent le temps d’évaluer et de travailler votre diaphragme, votre thorax, et l’innervation du diaphragme; ce qui explique parfois les résultats très surprenants lors de douleur chronique.

La façon d’étirer le diaphragme est de bien respirer par le ventre ; ce que l’on nomme une respiration abdominale. Malheureusement, avec notre mode de vie stressé, peu de gens prennent le temps de bien respirer et le plus souvent, ils respirent avec le haut du thorax; ce que l’on nomme une respiration thoracique. Ce genre de respiration occasionne à long terme un rétrécissement du diaphragme et de ses attaches. Les femmes sont prédisposées à ce problème puisque nos critères sociaux idéalisent une femme svelte et sculptée. Alors, elles ont souvent tendance à porter des vêtements serrés et à marcher toujours le ventre rentré; ce qui favorise une respiration thoracique. Il ne faut pas oublier que le plexus solaire, où siège le centre des émotions, est situé dans cette région et prédispose le diaphragme à accumuler des tensions lorsqu’on vit un problème émotionnel néfaste.

Je recommande donc à la majorité de mes patients de s’arrêter plusieurs fois par jour pour prendre le temps de bien respirer, de relaxer ou de méditer afin d’éviter que votre corps soit dans un état de stress permanent. De plus, avant de vous endormir, faites quinze respirations abdominales. Placez une main sur votre ventre et une main sur votre thorax. Inspirez profondément par le nez. La main sur votre ventre devrait monter plus que celle sur le thorax. Videz votre air au maximum en vous détendant. La santé est une question d’équilibre!


Source Sébastien Plante, ostéopathe

10 commentaires:

  1. tout à fait d'accord sauf que pour bien se relaxer, c'est à l'inspir qu'il faut penser relache (on reçoit) et à l'expir que l'on mobilise les muscles et le diaphragme pour chasser l'air voire le canaliser (colonne d'air) pour parler, chanter, installer la paix en soi.

    RépondreSupprimer
  2. tres bon article mettant en lumiere un point important malheureusement trop peu devellope dans les ecoles de kine

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    J'aimerais entrer en contact avec l'auteur de cet article, en l'occurrence l'ostéopathe, car j'éprouve plusieurs des problèmes qu'il décrit et j'aimerais avoir de l'information supplémentaire.

    Est-ce que quelqu'un pourrait m'indiquer comment ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Voici quelques informations qui je l’espère vous permettrons d'entrer en contact avec l'auteur de cet article.
      En vous remerciant de votre visite sur mon mon blog.
      Blog 75

      Sébastien Plante, physiothérapeute, ostéopathe
      Localité: Montreal, Québec, Canada
      www.sebastienplante.com
      sebplante.blogspot.com/

      Pour info profil trouvé sur son blog:
      Sébastien Plante est physiothérapeute et ostéopathe. Il s’est spécialisé avec acharnement durant les 12 dernières années puisqu’il a lui-même souffert de malaise chronique. Étant maintenant une sommité dans son domaine, il traite à chaque semaine avec succès des gens qui souffrent de douleur chronique. Il a créé différents outils innovateurs pour permettre aux gens d’avoir des outils concrets pour agir sur leur santé et se réapproprier ainsi leur santé. Il a écrit pour vous le livre Best-seller « Vaincre la douleur et la maladie » afin de vous donner tous les secrets pour surmonter vos malaises. Vous découvrirez l’importance de la répercussion des émotions et de l’alimentation sur votre corps ainsi que certaines vérités cachées du système médical. Dans son DVD double « Les exercices sur mesure », vous trouverez tous les bons exercices recommandés pour les problèmes physiques que l’on rencontre à chaque articulation du corps. Dans son second livre « La Vérité en face », vous découvrirez comment guérir du cancer, de la sclérose en plaques et de toutes les maladies qui effraient tant de gens. La lecture de ce livre sera l’une des expériences les plus enrichissantes de votre vie.

      Supprimer
    2. Très bon article en effet. Je suis trompettiste et pour répondre à videloup, le diaphragme est un muscle uniquement "inspirateur". Il ne peut en aucun cas expulser l'air musculairement lors d'une expiration dite "forcée". En effet, un muscle travaille en se contractant, donc en se raccourcissant et ne peut donc pas produire un effort en s'allongeant.... C'est le transverse qui joue ce rôle (3 paroi abdominale). A savoir également que les obliques, lors de ce type de respiration "forcée" deviennent des muscles respiratoires.
      Mais je suis preneur de toute connaissance supplémentaire à ce sujet....

      Supprimer
  4. Merci pour cet article. Je viens de compléter la compréhension du traitement que mon ostéophate m'a prodigué. Et quel bien après ce traitement. Ma respiration était complètement modifiée et le calme était rétabli. J'ai des problèmes respiratoires (MPOC et asthme)

    Encore une fois merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre visite.
      Blog 75

      Supprimer
    2. bonjour,
      je ressens des tensions assez forte au niveau du plexus ,douleurs tiraillements,j ai aussi une stenose de l uretre qui me provoque une difficulte a uriner mais ca va .en urinant je ressens une relation ,une tension entre ce sphincter et en remontant jusqu au plexus surement le diaphragme ;en gros ca me tiraille du bas du corps en passant par les intestins ,l estomac avec reflux gastrique jusqu au diaphragme ;comment cela s explique? que faire pour detendre le diaphragme?car je n arrive pas a me relaxer;y a t il des medicaments qui ponctuellement peuvent jouer sur la detente du diaphragme?
      merci de votre reponse
      bruno

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Pour ces douleurs vous devez consulter un professionnel de la santé, votre médecin est le seul professionnel, qui après consultation, pourra vous dire la raison de votre mal-être et voir si vous devez faire un examen spécifique ou consulter un spécialiste.
    Merci de votre visite.
    Blog 75

    RépondreSupprimer
  6. Pour relaxer ce diaphragme, j'utilise la méthode suivante. Allongé, j'inspire tout doucement sans forcer à aller jusqu'au bout de l'inspiration, mais au contraire, rester en "apnée flottante", c'est à dire avoir l'impression de toujours rester en inspiration et détendre au max en même temps la barre que l'on ressent légèrement eu-dessous d'une ligne reliant les mamelons (chez l'homme)La douleur peut aller jusqu'au hanches et mes les jambes.
    Autre symptôme d'un diaphragme bloqué, c'est le hoquet, qui est justement une contraction involontaire du diaphragme.Quelques inspirations profonde avec rétention poumons pleins le plus longtemps possible résolvent souvent ce problème, en étirant justement ce diaphragme.
    L'un des

    RépondreSupprimer