jeudi 17 août 2017

Infos santé : Sport et Santé-Lubrifiez vos genoux



Lubrifiez vos genoux

Vous avez mal au genou pendant le sport. Votre médecin du sport vous a dit : « C’est votre cartilage qui commence à s’abîmer ». Une injection de produit visqueux dans votre articulation peut vous soulager et vous aider à garder la forme.

Par le docteur Stéphane Cascua, médecin du sport.

Le cartilage recouvre les os au niveau des articulations, il s’agit d’un revêtement lisse et nacré qui favorise le glissement. Cette précieuse matière ne se répare pas et son usure porte le nom d’arthrose ! Mais avant que votre cartilage ne s’amincisse vraiment et devienne irrégulier, il gonfle et s’effiloche à la manière de la chaire de crabe. Entre le cartilage du fémur et celui du tibia, on trouve les ménisques. Ce sont de petits coussinets amortisseurs en forme de bouée. Comme le cartilage, ils finissent par s’éroder. Ces premiers stades d’altération du cartilage ou des ménisques ne sont pas visibles sur les radiographies mais provoquent déjà des douleurs. Ils peuvent survenir dès l’âge de 40 ans et parfois plus tôt si le genou a été victime d’un traumatisme.


  • Roulements à billes et amortisseurs
Votre médecin vous a proposé l’injection d’un produit visqueux dans votre genou. Classiquement, il faut procéder à trois piqûres à une semaine d’intervalle. Désormais, il est possible de réaliser une seule injection, 3 fois plus volumineuse, sans réduire la tolérance ou l’efficacité. La substance introduite dans le genou est chimiquement voisine de l’huile naturelle qui lubrifie vos articulations : la synovie. Cependant, elle est constituée de sous unités beaucoup plus grosses, on parle de « macromolécules ». Lorsque votre cartilage commence à s’user et à accrocher, le genou sécrète plus de lubrifiant, c’est l’épanchement de synovie. Malheureusement, le phénomène s’emballe et les sous unités produites  dans la précipitation sont trop petites et inefficaces, l’huile est trop fluide. Les produits visqueux injectés restaurent des propriétés mécaniques satisfaisantes. Tout se passe comme si chaque macromolécule se comportait comme un roulement à bille et un amortisseur. Mieux encore, ces « macromolécules » semblent constituer un canevas qui guide durablement la production naturelle d’un lubrifiant plus performant. Ainsi, les études montrent, qu’en moyenne, les patients se sentent mieux pendant un an.


  • Bougez : c’est autorisé et conseillé !
Ces produits visqueux vous ont évité de basculer dans la spirale infernale : « j’ai mal, j’évite de bouger, je perd du muscle, mon articulation fonctionne moins bien, j’ai plus mal, j’arrête de bouger » ! Ces produits visqueux vous ont aidé à passer un cap : « J’ai de moins en moins mal, je peux poursuivre mon activité. Je préserve ma force, mon endurance et ma coordination. Mes gestes sont maîtrisés et harmonieux. Au cours du mouvement, les glissements articulaires polissent mon cartilage ; les variations de pressions lui permettent de pomper ses aliments ». Bref, un exercice physique raisonnable et régulier entretient la santé de vos articulations. Optez pour la variété : natation, vélo, jogging, randonnée. Modérez les sports avec brusques changements de direction et risque de blessures : football, tennis, squash. Mais, bougez !  C’est autorisé et même vivement conseillé !


Source SantéSportMag

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire