samedi 30 septembre 2017

Infos santé : Sport et Santé-Jambes lourdes et sport


Jambes lourdes et sport

L’exercice physique bien conduit améliore nettement le retour veineux. Mais attention, certaines activités sportives abîment les veines !

Par le docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport

Le sang est propulsé par le cœur. Pour traverser les organes et les tissus du corps, il rejoint de très petits vaisseaux dans lesquels il ralentit pour favoriser les échanges chimiques. Après avoir gagné les jambes, il aura beaucoup de difficultés à remonter jusqu’au cœur. Il stagne dans les veines et les dilate parfois jusqu’à provoquer des varices. L’eau contenue dans le sang finit par franchir la paroi des petits vaisseaux, diffuse sous la peau, et ne tarde pas à faire gonfler les jambes. L’accroissement de pression dans les tissus provoque une gène, voire des douleurs typiques des jambes lourdes.

  • Comment le sport parvient-il à diminuer les jambes lourdes ?
L’exercice physique facilite le retour veineux de 3 façons. L’alternance de contractions et de décontractions des masses musculaires situées dans les jambes pompe le sang et le pousse vers le cœur. L’accroissement des mouvements respiratoires crée des variations de pression dans le thorax qui aspire le sang vers la poitrine. À chaque pas, les grosses veines présentes dans la voûte plantaire sont écrasées, le sang contenu est éjecté.

  • Pourquoi certains sports favorisent-ils les jambes lourdes ?
Le sport peut perturber le retour veineux en imposant des contractions musculaires puissantes et prolongées qui écrasent les vaisseaux sanguins. Certaines disciplines obligent à des blocages respiratoires qui s’opposent à l’aspiration thoracique. D’autres nécessitent des accroupissements qui coudent les veines. L’haltérophilie cumule tous ces méfaits mais la musculation lourde et les sports de combat sont aussi déconseillés. Le vélo détient un statut intermédiaire. Le genou et la hanche se fléchissent beaucoup. La voûte plantaire n’est que localement comprimée. Les contractions musculaires sont d’intensité et de durée variable : « envoyer de gros braquets » altère le retour veineux. Certaines activités comme le football sont à l’origine de chocs directs sur les jambes qui abîment les veines. En cas de varices, il est préférable de porter des manchons de compression pour faire du sport et de limiter la course à pied et les sauts qui ébranlent les parois veineuses.

  • Quels sports choisir pour soulager les jambes lourdes ?
La natation est le sport idéal. Elle associe de surcroît la pression et la fraîcheur de l’eau, la position horizontale et l’absence totale de traumatisme. La marche est facile à pratiquer et très bénéfique. On peut conseiller aussi l’aquagym ou le vélo en « moulinant », en tournant rapidement les jambes contre faible résistance. Le cardiotraining en salle est également indiqué. Prenez juste soin de ne pas trop plier les jambes sur le rameur. La gym d’entretien ou les cours collectifs en douceur et en aisance respiratoire se révèlent plutôt utiles à votre retour veineux. Si vous n‘avez pas de varices, juste des « lourdeurs de jambes », le footing à dose modérée reste conseillé. Prenez soin de ne pas « taper des pieds ». Appliquez-vous à amortir chaque réception de foulée et à bien dérouler vos appuis plantaires. Si vous le souhaitez, essayez des chaussettes de compression conçues pour la course. Après le sport, il est bon de prendre une douche fraîche en massant les jambes de la cheville vers la hanche puis de se reposer avec les jambes surélevées. Quand l’entraînement a été difficile et que vous devez rester assise ou debout, des chaussettes de compression type « récupération » peuvent vous apporter un soulagement.



Source SantéSportMag

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire