lundi 30 octobre 2017

Infos santé-Fièvre de l’enfant


Fièvre de l’enfant

  • Qu'est-ce que la fièvre ?
La fièvre n’est pas une maladie en soi, mais une manifestation signalant une réaction de l’organisme, le plus souvent face à une infection. Un bébé ou un enfant en bas âge a de la fièvre si sa température rectale dépasse 38°C, mais les parents constatent généralement que l’enfant a de la fièvre avant même de la mesurer. Ses signes caractéristiques sont fatigue et abattement, yeux brillants, peau sèche et chaude (surtout sur le visage et le dos, peau humide et légèrement froide sur les jambes et les bras), respiration accélérée et soif intense.

Chez les enfants qui y sont prédisposés, une poussée brutale de fièvre peut déclencher des convulsions. Le corps de l’enfant se raidit brusquement, l’enfant roule des yeux et présente des spasmes des bras et des jambes, parfois du corps tout entier. Ces convulsions ne durent guère plus de quelques minutes, mais elles nécessitent la consultation d’un médecin.
Chez les bébés qui ne boivent pas suffisamment, une forte fièvre peut entraîner une déshydratation.

  • Comment bien prendre la température d'un enfant ?
La meilleure façon de mesurer la température d’un enfant est d’utiliser un thermomètre électronique par voie rectale (par l’anus). L’utilisation d’un thermomètre électronique dans la bouche demande plus de temps et doit être corrigée, la bouche étant moins chaude que le corps. Les thermomètres infrarouges à utiliser dans l’oreille sont rapides (une seconde) mais exigent une bonne technique pour viser le tympan avec l’appareil. Les bandelettes à poser sur le front sont réservées à certaines circonstances.


  • Quand consulter en urgence lorsqu'un enfant a de la fièvre ?
Dans certains cas, la fièvre justifie une consultation en urgence (15 ou 112).
Perte de connaissance, l’enfant ne se réveille pas ou ne répond pas aux questions.
  • Convulsions.
  • Difficultés à respirer, coloration bleue des lèvres ou de la peau.
  • Taches rouges sur le corps.
  • Toux rauque.
  • Somnolence ou agitation anormale.
  • Pleurs incontrôlables.
  • Mal de tête ou de nuque.
  • Enfant souffrant d’une maladie chronique.

Chez les nourrissons de moins de deux ans, une consultation en urgence est également nécessaire en cas de :
  • Baisse du tonus musculaire (l’enfant est « tout mou »).
  • Température supérieure à 38,9°C chez un enfant de moins de six mois.
  • Température supérieure à 40,5°C chez un enfant de plus de deux ans.

De plus, une consultation dans la journée est nécessaire :
pour les enfants de moins de trois mois, quels que soient les symptômes.
  • Si l’enfant pleure en urinant ou présente du sang dans les urines.
  • Si l’enfant refuse de manger, vomit, souffre de diarrhée ou de maux de ventre.
  • Si l’enfant revient d’un voyage dans un pays exotique.
  • Si l’enfant boite.

  • Ce que vous pouvez faire contre la fièvre d'un enfant
La fièvre est une réaction naturelle. Sauf prédisposition connue de l’enfant aux convulsions, il ne faut pas chercher systématiquement à la soulager, sauf s’il en paraît affecté. Il n’est pas nécessaire de traiter la fièvre lorsqu’elle reste inférieure à 38,5°C. De plus, un enfant qui présente une température de 39°C, mais continue à jouer et à manger n’a pas forcément besoin de médicament contre la fièvre.
  • Surveillez régulièrement la température et notez-la ainsi que l’heure de la mesure.
  • Ne couvrez pas trop l’enfant : habillez-le de vêtements légers et amples.
  • Aérez la pièce ou placez-y un petit ventilateur pour brasser l’atmosphère s’il fait chaud. De nombreux logements sont surchauffés en hiver. Une température de 19°C suffit.
  • La prise de bains tièdes n’est plus recommandée, car elle est désagréable pour l’enfant, et ce pour un bénéfice incertain.
  • Veillez à ce qu’il boive fréquemment, en lui proposant des boissons qu’il aime. Allégez éventuellement son alimentation s’il n’a pas faim.

  • Quels médicaments contre la fièvre d'un enfant ?
Si le comportement de l’enfant est modifié (abattement, irritabilité, perte d’appétit, etc.), donnez-lui un médicament sans ordonnance à base de paracétamol. Soulager la fièvre par un médicament n’empêchera pas le médecin de faire son diagnostic, ni l’enfant de réagir contre l’infection.

Pour un usage familial, seul le paracétamol est recommandé, à la dose de 60 mg par kilo de poids et par jour, en quatre ou six prises, sans dépasser 80 mg par kilo et par jour. Par exemple, pour un enfant de 10 kg, la dose habituelle est de 600 mg par jour (150 mg toutes les six heures ou 100 mg toutes les quatre heures), avec un maximum de 800 mg par jour. Chez le nourrisson, les solutions buvables avec une pipette doseuse permettent un dosage précis.

Attention, certains médicaments (par exemple contre les rhinopharyngites) contiennent également du paracétamol. Veillez à ne pas donner à votre enfant simultanément plusieurs médicaments contenant du paracétamol, car un surdosage en paracétamol peut être toxique pour le foie.

Depuis que les doses de paracétamol préconisées chez l’enfant ont été doublées, il n’est plus nécessaire de l’alterner ou de l’associer avec un autre médicament contre la fièvre.

Source : Vidal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire